L’île Saint-Jean – une île de carte postale

L’île Saint-Jean - îles Vierges américaines

L’île Saint-Jean – îles Vierges américaines

Jadis apprécié des pirates comme Barbe Noire, l’archipel des îles Vierges – un raccourci du nom original Santa Ursula y las Once Mil Vírgenes (« Sainte Ursule et les Onze Mille Vierges ») – fut découvert par Christophe Colomb en 1493. Situé entre la mer des Antilles et l’Océan Atlantique, dans les Caraïbes, il se divise aujourd’hui en trois entités politiques distinctes : les îles Vierges britanniques, les îles Vierges des États-Unis et les îles Vierges espagnoles.

Avec ses collines verdoyantes descendant vers des baies enchanteresses, ses eaux turquoise, ses plages de sable fin blanc, ses récifs coralliens et ses ruines qui évoquent une période tragique de l’esclavage, l’île St. John (ou Saint-Jean) est l’une d’une centaine d’îles et îlots faisant partie des îles Vierges américaines.

L’incroyable beauté de St. John vous coupera le souffle. L’île entière est un trésor…

Cruz Bay

Cruz Bay

Cruz Bay, surnommée « Love City », est la principale ville de St. John. C’est une petite ville animée où vous trouverez des magasins, des épiceries, un bureau de poste, des écoles, des restaurants, etc. Mais c’est le parc national des Îles Vierges qui est la plus grande attraction de l’île. En effet, depuis 1956, environ 60 % des 51 km2 de l’île sont protégés grâce au parc, ce qui favorise grandement la conservation de la faune et la flore mais aussi le tourisme. Ce parc comprend des dizaines de sentiers de randonnée, des plages magnifiques et des ruines historiques. Des conférences et des activités d’interprétation sont également proposées : rendez-vous au centre des visiteurs du parc national situé à Cruz Bay pour en savoir plus.

Cela dit, vous pouvez aussi facilement explorer l’île indépendamment. Une route passe à travers le centre de l’île et une autre le long du littoral nord. La route et les sentiers de randonnée vous mèneront jusqu’aux sommets des collines à travers une forêt luxuriante et le long des côtes et des magnifiques plages, telles que Caneel Bay – la première plage que vous rencontrerez en prenant la route depuis Cruz Bay le long du littoral nord. Ne manquez pas non plus de vous arrêter à la plage Honeymoon, une crique paisible de sable fin et doux contrastant avec la mer turquoise et encadrée de palmiers et d’une végétation luxuriante – le cadre idéal pour une photo de carte postale !

Ruines de la plantation Annaberg

Ruines de la plantation Annaberg

Pour un rappel important de l’histoire de l’île, allez voir les ruines de la plantation Annaberg. Vous pourrez marcher sur un sentier qui vous conduira à travers des structures importantes telles que les quartiers des esclaves, les moulins à vent et les vestiges de l’usine.

Conditions idéales pour explorer la vie marine

Conditions idéales pour explorer la vie marine

Enfin, après votre exploration sur terre, vous vous devez d’explorer les alentours de l’île sur et sous l’eau. Vous entrerez alors dans un monde d’une beauté époustouflante. Les conditions sont idéales : une visibilité incroyable, des températures de l’eau à 26-28° C toute l’année, une mer calme avec peu de courants et une vie sous-marine fantastique. Vous découvrirez ainsi de magnifiques jardins sous-marins de corail et rencontrerez des tortues, des raies, des poulpes, des murènes et une myriade de poissons.

Bref, l’île Saint-Jean est un paradis sur terre et sous l’eau !

– Véronique Tetlow –

, , , , , , , , , ,

Comments are closed.