5 des 21 nouveaux sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO

Posted on 11/08/2016 in Autres, Tourisme, Voyage.

Il arrive au cours d’une visite d’apercevoir la mention « site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ». Le patrimoine mondial de l’UNESCO, ou patrimoine de l’humanité, est une liste élaborée par l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), dont le siège est situé à Paris. Lors de sa dernière session qui s’est terminée le 20 juillet à Istanbul, en Turquie, le comité de l’UNESCO a ajouté 21 nouveaux sites sur sa liste qui compte désormais 1 052 sites répartis dans 165 pays. Voici donc 5 des 21 nouveaux sites naturels ou culturels que le comité de l’UNESCO a fait entrer dans sa liste du patrimoine de l’humanité en 2016.

Formations rocheuses d'El Torqual de Antequera

Formations rocheuses d’El Torqual de Antequera

L’œuvre architecturale de Le Corbusier

Le Corbusier était un génie, un génie parfois incompris et décrié, mais dont l’œuvre est désormais protégée et reconnue comme une contribution majeure au Mouvement moderne. Après dix ans de bataille, dix-sept réalisations du Franco-Suisse, dont dix en France, sont désormais classées. Parmi ces chefs d’œuvre réalisés sur un demi-siècle, au long de ce que Le Corbusier a nommé une « recherche patiente », on peut noter par exemple le Complexe du Capitole à Chandigarh (Inde), le musée national des Beaux-arts de l’Occident à Tokyo (Japon) et la Cité radieuse (« unité d’habitation ») de Marseille (France). Voir notre article dédié ici.

Sites de dolmens d’Antequera

Situé au cœur de l’Andalousie, dans le sud de l’Espagne, le site de dolmens d’Antequera comprend trois monuments mégalithiques (les dolmens de Menga et de Viera et la tholos d’El Romeral), ainsi que deux monuments naturels : les formations montagneuses de la Peña de los Enamorados et d’El Torcal. Ce site, témoignant de l’histoire incroyablement riche de cette région, aurait été bâti entre le XVè et XXè siècle avant J.-C. et constitue l’un des exemples les plus importants du mégalithisme européen.

Mistaken Point

Les fossiles de Mistaken Point sont les plus anciens assemblages de grands fossiles connus. Ils furent découverts par S.B. Misra en 1967 – la première découverte de la faune de l’Édiacarien (580-560 millions d’années) abyssale – et illustrent un tournant critique dans l’histoire de la vie sur Terre. Situé à l’extrémité sud-est de l’île de Terre-Neuve, à l’est du Canada, ce site fossilifère se compose d’une bande étroite de 17 km de long, formée de falaises côtières accidentées, originaires des fonds marins.

Les parcs marins de Sanganeb et de la baie de Dungonab au Soudan

Parmi les 21 nouveaux sites ajoutés, trois se trouvent sur le continent africain. En plus du magnifique massif de l’Ennedi au Tchad, à la fois un site naturel et culturel, on compte désormais deux sites au Soudan : le parc national marin de Sanganeb et le parc national marin de la baie de Dungonab et de l’île de Mukkawar. Ces fonds marins exceptionnels, situés à 125 km au large de Port-Soudan dans la mer Rouge, comprennent un système très varié de récifs coralliens, de mangroves, d’herbiers marins, de plages et d’îlots et sert d’habitat à de nombreuses espèces marines, dont des dugongs.

– Véronique Tetlow –

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

, , , , , , , , , , , , , ,

Comments are closed.