Dix sites du Corbusier à découvrir – Partie 1/2

Posted on 24/07/2016 in Tourisme, Tours et Activités.

Villa Savoye, Paris

Villa Savoye, Paris

Classés  au patrimoine de l’Unesco, dix-sept sites de l’œuvre du Corbusier ont été promus dans sept pays dont dix en France. L’occasion, pour les médias du monde entier, de revenir sur cette personnalité controversée qui n’en a pas moins marqué sa discipline.

C’est l’œuvre de l’architecte Le Corbusier, l’un des fondateurs du mouvement moderne, qui a été primée plus que l’homme Charles-Édouard Jeanneret. Il faut dire que de l’extérieur, les bâtiments signés Le Corbusier ne sont pas toujours des plus attrayants avec leur aspect bloc de béton. Mais leur aspect fonctionnel à l’intérieur a inspiré de nombreux architectes et urbanistes après lui. Ce sont parfois des idées qui semblent aujourd’hui toutes simples mais qui pour l’époque étaient révolutionnaires. Elles prenaient en compte les besoins de ceux qui y habitaient. Voici notre sélection de dix sites à visiter dans le monde entier.

Petite villa au bord du lac Léman, Corseaux, Suisse

Originaire de La Chaux-de-Fonds où il est né en 1887, Le Corbusier a réalisé plusieurs projets en Suisse, notamment au début de sa carrière. La « Villa » donne sur l’un des plus bel horizon du monde selon Le Corbusier, en bord du lac Léman. Elle se visite le week-end en été, du vendredi au dimanche de 10h à 17h.

Cité Frugès, Pessac, France

C’est un projet lié à l’habitat collectif qui amène Le Corbusier près de Bordeaux. L’industriel sucrier Henry Frugès cherchait un moyen de loger ses ouvriers dans une cité-jardin. Ce sera le premier projet de logements sociaux réalisé par l’architecte et livrés en 1929. A l’époque, les 50 pavillons dénotent avec l’architecture bordelaise. C’est le scandale ! Pourtant à l’intérieur, le confort ne manque pas pour l’époque : électricité, latrines… Aujourd’hui restaurées, ces maisons sont encore  habitées. Vous pouvez évidemment vous y promener.  Une maison municipale Le Corbusier accueille les plus avides d’informations complémentaires à ce propos, du mercredi au dimanche.

Maison Guiette, Anvers, Flandre, Belgique

Cette maison, seule commande belge, fut le premier chantier international du Corbusier. Elle n’est pas ouverte au public.

Maisons de la Weissenhof-Siedlung, Stuttgart, Allemagne

Construite dans le cadre d’une exposition d’appartements, ce lotissement a été transformé en logements de fonction pour des fonctionnaires allemands. A cette occasion, le Corbusier publia son manifeste en cinq points pour une architecture nouvelle. Détruit ou repensé pendant la seconde guerre mondiale, la maison double a été restaurée conformément au projet initial en 2002. Il se visite du mardi au dimanche, de 11h à 18h en semaine et de 10h à 18h le week-end.

Villa Savoye et loge du jardinier, Poissy, France

Les cinq points sur l’emploi du béton armé pour une architecture nouvelle sont appliqués dans la Villa Sovoye : pilotis, toit-jardin, plan libre, fenêtres en longueur, façade libre. Près de Paris, elle se visite du mardi au dimanche, de 10h à 17h voire 18h en été.

Dix sites du Corbusier à découvrir – Partie 2/2 ici

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

, , , , , , , , , ,

Comments are closed.