Sortir le soir à Budapest

Budapest night life

Si la capitale hongroise a beaucoup à offrir le jour, les réjouissances ne s’arrêtent pas à la nuit tombée. Bars, restaurants et salles de concerts ont investi les lieux les plus insolites de la capitale. En voici une liste non-exhaustive pour faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

Les romkert, littéralement “jardins de ruines” ou romkocsma, “bars de ruines” sont des bars-restaurants et discothèques qui se sont invités dans des maisons en ruine, des bâtiments désaffectés et des jardins laissés à l’abandon à la fin des années 1990. On les trouve principalement dans le quartier juif, où de nombreuses demeures du XIXe siècle ont été ainsi ressuscitées, pour le plus grand bonheur des fêtards. Les cours carrées et jardins des anciennes propriétés ont été aménagés en restos ou en bars, tandis que les bâtiments intérieurs donnent lieu à des décorations extravagantes : graffitis et fresques égaient les murs, meubles vintage et œuvres d’artistes locaux occupent l’espace qui accueille concerts, expositions, films et autres événements culturels -souvent gratuits.

Szimpla kert est le plus ancien et le plus célèbre des romkert. Une décoration foisonnante et fantaisiste vous accueille à l’extérieur, tandis qu’à l’intérieur vous pourrez vous asseoir dans le confort de petits salons style années 60-70, avec leur déco récup’. Le dimanche matin, des petits producteurs y vendent leurs produits locaux. Chaque soir, spectacles, concerts électro ou films animent les lieux, le tout pour quelques euros ou parfois gratuitement.

Le bar Iskola, lui, s’est installé dans une ancienne école. Au diable les études : la cour est habitée par un bar, le préau par une salle de concerts tandis qu’un restaurant s’est invité dans la loge de la concierge.

Vous trouverez de nombreux romkert en vous promenant dans les rues Kazinczy, Akácfa et leurs alentours.

Le bar Kuplung, lui, a choisi un hangar pour proposer boissons et concerts de rock. Il est très fréquenté par les étudiants de Budapest et la bière bon marché y coule à flots. En été, de grandes tables sont installées dans la cour.

Les amateurs de jazz peuvent écouter leur musique préférée tout en admirant le Palais Royal depuis la péniche sur le Danube du Club de jazz  Le Columbus. On y trouve aussi un pub et un restaurant.

L’A38 ou « Artemovszk 38 » est également un bar/club/restaurant installé sur une péniche. C’est l’un des meilleurs endroits de Budapest pour écouter des concerts. Le choix est éclectique : reggae, jazz, rock, électro, hip hop, mais aussi musique des Balkans. Les concerts sont parfois gratuits.

Ceux qui désirent combiner visite et découverte des vins hongrois, apprécieront la Visite privée : croisière dégustation de vins sur le Danube à Budapest.

Enfin, uniques, insolites et extrêmement populaires : les sparties. Association des termes «spa» et «party», ces fêtes de nuit ont lieu dans deux des plus réputés des établissements thermaux de Budapest. Ces soirées sont organisées de mai à octobre par les bains Lukácstobre et de juin à septembre par ceux de Széchenyi. DJ et spectacles laser projetés sur les murs divertissent les clients qui dansent et boivent, vêtus d’un maillot de bain, le corps immergé dans les bains d’eau de source chaude. Une manière unique de faire la fête ! Attention, le nombre des billets étant limité, il est conseillé de réserver en ligne. Ou alors, vous pouvez profiter des bains du matin au soir avec l’Entrée privée aux Thermes Széchenyi de Budapest avec massage en option.

Enregistrer

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Comments are closed.