Où s’arrêter sur la Ring road N1 islandaise

Posted on 19/06/2016 in Excursions, Tours et Activités.

Seljalandsfoss Iceland

Un CD de Bon Iver en boucle sur une ligne droite à perte de vue bordée de paysages à couper le souffle. Voilà la mélodie qu’il me reste de cette excursion en Islande rythmée par quelques rencontres sur la route.

Dernièrement, ce n’est pas le volcan au nom imprononçable par les présentateurs des médias français mais l’Euro de football qui fait parler de l’Islande. A mi-chemin entre l’Europe et New-York, l’île volcanique séduit par la diversité de ses paysages : fjoirds, glaciers et geysers.

Achevée en 1976, la N1, ou ring road, à ne pas confondre avec le Cercle d’or autour de Reykjavik, est la route principale d’Islande. 1300 kilomètres qui font le tour de l’île. Elle passe par les principales villes de l’île de moins de 10 000 habitants.

Seule route ouverte toute l’année, bien qu’il arrive qu’elle ferme dans le nord pour cause d’intempéries, isolant les habitants du reste de l’île, la route circulaire se parcourt en 16 heures, soit deux heures de route par jour si vous disposez d’un séjour de huit jours. Elle s’emprunte en voiture, en stop, en bus (bien que leur fréquence ne soit pas des plus pratiques) ou même, pour les plus intrépides, à vélo. Les semi-remorques y circulent également. Il ne faut donc pas penser y faire des pointes de vitesse mais y circuler à 50 ou 70 kilomètres par heure.

Certaines étapes ou détours s’imposent. S’il ne fallait en choisir qu’un tronçon, le sud de l’île offre un échantillon assez varié de l’île : les chutes d’eau de Skogarfoss d’où il est possible de grimper jusqu’au volcan Fimmvörduháls, le village, la plage et les oiseaux de Vic, la lagune de Jökulsárlón et ses iceberg décrochés du glacier Vatnajökull.

Il vaut mieux disposer de quelques jours en plus ou d’un 4×4 pour emprunter certaines routes de montagne qui donnent accès aux plus beaux paysages de l’île ou aux départs de belles randonnées. Landmannalaugar, au sud de l’île, s’impose comme un passage incontournable. On y trouve le départ ou l’arrivée de la randonnée itinérante la plus connue d’Islande. Les sources d’eau chaude à l’air libre, en bordure de camping, récompensent ceux qui s’y aventurent. Les fans de Jules Vernes opteront pour Snaefellsnes, presqu’île à l’ouest de l’île, à proximité de Reykjavik et préservée des hordes de touristes.

Enfin, rien ne vaut un bain dans le lagon bleu ou au lac Mývtan pour couper la route.

, , , , , , , , , , , , , , ,

Comments are closed.