Dublin, ville littéraire en fête le 16 juin

Posted on 18/05/2016 in Excursions, Fêtes et Festivals, Tourisme, Voyage.

Dublin

L’Irlande et ses paysages entre la terre des tourbières et forêts verdoyantes sont à l’honneur de nombreux magazines de voyage dernièrement. Certainement l’effet de la série Game of Thrones, inspirée des romans de Georges Martin. Des itinéraires proposent aux touristes d’aller sur certains lieux de tournage. Dublin, la capitale irlandaise a bien plus à offrir au voyageur qui raffole de littérature.

Bloomsday le 16 juin

Depuis 1954, l’enfant du pays, James Joyce, a même un jour qui lui est consacré le 16 juin : le Bloomsday ou Lá Bloom en gaélique. Le nom provient du personnage d’Ulysse, Leopold Bloom et la date est choisie selon celle du roman qui retrace la journée de Leopold Bloom le 16 juin 1904 de 8h jusqu’à l’aube du lendemain.

Des milliers d’Irlandais se déguisent pour l’occasion avec des chapeaux melon et des représentations ou des lectures d’Ulysse ont lieu aux quatre coins de la ville. Les Dublinois retracent ce jour-là l’itinéraire du protagoniste de l’œuvre de Joyce. L’aventure commence à la James Joyce Tower de Dublin située à Sandycove avec une vue panoramique sur la baie de Dublin.

Des visites guidées sont organisées par le James Joyce Center dans la ville sur les lieux mentionnés dans le livre. Ce musée ouvert toute l’année est installé dans une masion du XVIIIème. Pour ceux qui souhaitent y participer à leur rythme, l’office du tourisme de Dublin propose des plans avec un itinéraire Leopold Bloom. Curieusement, comme beaucoup d’auteurs irlandais, c’est depuis l’étranger que Joyce écrit ce roman consacré à sa ville natale.

Temps fort de l’événement, l’Irish Breakfast partagé par les Dublinois en suivant scrupuleusement le menu de celui mangé par Leopold Bloom avec rognons, sandwich de gorgonzola et un verre de Bourgogne est servi notamment au pub Davy Byrne’s. Dans Temple Bar, vous pourrez également apprécié une sculpture de Joyce en compagnie de son ami et poète contemporain Olivier Saint John Gogarty face au pub éponyme.

Oscar Wilde, Samuel Beckett…

Niché dans une maison géorgienne de caractère, le « Dublin Writers Museum » donne de bons points de repères à ceux qui aiment parcourir une ville avec sous le bras un roman s’y déroulant. Vous pourrez vous poser à une table du Bewley’s Oriental Cafés pour vous délecter dans votre livre en sirotant votre Irish Coffee derrière les vitraux de cet établissement de renom ouvert depuis 1927.

Pour ceux qui veulent profiter du soleil de juin, flânez dans les rues de Dublin : la ville a installée de nombreuses plaques commémoratives qui permettent d’imaginer la vie des écrivains qui y vécurent. Et même pubs, parcs ou ponts portent leur nom. Des visites guidées orchestrées par des acteurs permettent d’ailleurs de revivre la Dublin littéraire à travers une tournée des pubs “pub crawls” littéraires, au départ du Davy Byrne’s.

La maison d’enfance d’Oscar Wilde ne se visite pas. Mais une sculpture de l’auteur, tagguée par ses fans, lui fait face à Merrion Square. C’est sur les bancs du Trinity College comprenant une magnifique bibliothèque que l’auteur étudia à Dublin. Samuel Beckett y fut également étudiant. Autre bibliothèque à ne pas manquer : la collection de la Chester Beatty.

Enfin, le tombeau de Jonathan Swift, auteur des « Voyages de Gulliver » se trouve dans le chœur de la Cathédrale Saint-Patrick.

, , , ,

Comments are closed.