Cinq coins ombragés où se reposer à Séville

Posted on 06/05/2016 in Recommandations Locales, Tourisme, Voyage.

Seville

Séville est une ville remplie de charme. Mais le décor andalou peut vite se transformer en un enfer sous les fortes chaleurs. A 40 degrés à l’ombre, difficile d’apprécier la Plaza d’España dont les rares recoins couverts aux deux extrémités de la place seront pris d’assaut par les groupes touristiques armés d’ombrelles. En été, mieux vaut pauser son guide touristique après 11h, s’arrêter la journée et reprendre la visite en début de soirée. Voici cinq recoins ombragés où vous délecter devant un cafe con hielo avant une petite sieste.

Le parc du Real Alcázar

Poumon vert et arabe au cœur de Séville, le parc du Real Alcázar est sans aucun doute l’un des endroits les plus calmes et le plus inattendu du centre de Séville. On y resterait des heures à lire un roman en écoutant le bruit de l’eau jusqu’à ce que les lettres se brouillent et laissent place aux rêves inspirés par ce décor. Ce n’est pas l’Alhambra, mais on s’y sent tellement bien. En plein été, un festival y est organisé à la tombée de la nuit. Attention, il faut réserver à l’avance car la programmation des concerts est très prisée. D’avril à septembre, l’entrée est gratuite les lundis de 18h à 19h.

La cour de la Casa de Pilatos

Des statues de marbre à l’ombre des bougainvilliers. Voilà ce qui attend les curieux dans le patio de la Casa de Pilatos. Ce palais à l’écart du centre historique est un véritable voyage dans le temps et plus vivant puisqu’il est encore habité. Un détour pendant votre visite de Séville à ne pas manquer.

Le monastère de la Cartuja

Il faut longer le Guadalquivir, jusqu’à se perdre vers les installations vétustes de l’exposition universelle de Séville pour trouver le Musée d’art contemporain au cœur de l’ancien monastère. Entre les cheminées des fours à céramiques se tient chaque année l’une des scènes du festival Territorios à la mi-juin. C’est l’une des rares installations pérennes de 1992.

La Plaza de San Marta

Accolée à la Cathédrale de la Giralda, la plaza de San Marta est l’une des places les plus petites de la ville. On y accède par une ruelle du même nom qui semble être un cul de sac. Il est donc commun de s’y retrouver seul alors que le quartier grouille de touristes. Quelques orangés assurent l’ombre.

La Plaza San Salvador

Dès que la chaleur tombe, surtout en fin de semaine, la plaza San Salvador se remplit et s’anime à mesure que les fonds de cerveza trop chaudes pour être bues s’amassent sur les tables. C’est l’une des plus belles place de la ville selon moi. En journée, elle peut être déserte car même les rares orangers et les tonnelles installées dans toute la ville par la mairie ne parviennent à rafraichir l’espace.

, , ,

Comments are closed.