Le carnaval dans le nord de l’Amérique latine

Viator Photo ID: 158232 / Orig name: shutterstock_145366180.jpg / Source Type: Shutterstock / Source ID: 145366180 / Tags: Peruvian dancers at the parade in Cusco, Peru, people / Uploaded by: ehobson /

Quand on pense au carnaval en Amérique latine, on s’imagine tout de suite partir visiter le Brésil. Mais les autres pays d’Amérique du sud valent également le détour. Ces festivités symbolisent le multiculturalisme des pays d’Amérique dans des célébrations mélangeant traditions catholiques, rites amérindiens et musique héritée des esclaves africains. Exemples en Colombie, en Equateur et au Pérou.

Barranquilla en Colombie

Après le carnaval de Rio, pendant lequel l’accès aux rues est payant, le second carnaval le plus important d’Amérique latine est celui de Barranquilla, ville colombienne au bord de la mer des Caraïbes qui n’a pas un grand intérêt le reste de l’année. Mais pour la fête, ce sont plus d’un million de personnes qui se retrouvent pour danser dans sur cette ville portuaire. Depuis 2003, la fête est classée au Patrimoine Oral et Intangible de l’Humanité par l’Unesco. Importée au XIXème siècle depuis l’Espagne, la journée du carnaval proposait une journée de liberté aux esclaves qui dansaient et jouaient de la musique dans la rue. Aujourd’hui encore, le carnaval est lancé par une « Bataille des fleurs » sur des rythmes afro-indigènes. Puis, la cumbia est à l’honneur jusqu’à l’enterrement du Joselito carnaval, mascotte de la fête. Il est pleuré par la Reine du carnaval déguisée en veuve.

Ambato en Equateur

A Ambato, le carnaval est une fête traditionnelle où les fleurs côtoient les vêtements traditionnels. En Equateur, le carnaval commence bien avant l’heure. Alors ne vous étonnez pas si dès décembre, vous êtes arrosés dans la rue par un passant. Dans les villages ou les grandes villes, la tradition veut que l’on s’arrose pour l’occasion avec des bombes à eau. Sauf que certains fourbes en profitent pour lancer depuis des voitures pick-up des sceaux d’eau sur les passants. Une pratique interdite depuis quelques années : n’hésitez pas à relever la plaque d’immatriculation. Les touristes constituent évidemment des cibles privilégiées. Vous êtes prévenus.

Cajamarca au Pérou

Cajamarca est surnommée la capitale du carnaval péruvien. Chaque quartier organise sa bande « su patrulla » de carnaval en se déguisant, en chantant et en dansant. Les défilés sont très colorés et la tradition y côtoie la fantaisie. Le « Rey Momo » préside les festivités. Pour l’occasion, on y partage une spécialité culinaire, le « cuy » ou cochon d’Inde qui s’apparente au goût à du lapin. C’est un plat en sauce accompagné de pommes de terre. Pour les végétariens, les « humitas », ces gâteaux de maïs aux raisins se vendent à chaque coin de rue dans la feuille de la plante de maïs. On en trouve aussi à la viande (poulet ou porc).

, , , , , ,

Comments are closed.