Saison des bals à Vienne : accordez-vous une valse

vienna

Si le bal de la Croix rouge a ouvert la saison le 20 novembre dernier à l’hôtel de ville suivi par le bal de la Saint Sylvestre du Palais royal, l’apogée de la saison viennoise se situe entre janvier et février. Voilà un bon prétexte pour un séjour de deux jours à Vienne.

Depuis le XVIIIème siècle, et suite à un décret interdisant le port des masques dans les rues, des bals sont organisés pendant la saison du carnaval à Vienne. Ces soirées ne sont pas seulement réservées à une élite princière ou fortunée. Plus de 400 bals sont programmés. Et tous n’imposent pas la tenue de soirée de rigueur : robe longue pour les femmes, smoking et nœud papillon pour les hommes. Cependant, les Viennois réservent leur place dès le premier jour de leur vente, en décembre.

Un bal par corporation

Chaque corps de métier organise son bal. Les propriétaires des salons de cafés ont leur Kaffeesiederball, par exemple. Le « la » est donné au palais impérial de Vienne le 5 février. La nuit se termine traditionnellement au Café Landtmann. On s’y rend en fiacre. Ambiance belle époque guindée. Le même soir, les confiseurs proposent un grand concours de pâtisserie en même temps que le bal du bonbon. Le bal des chasseurs impose quant à lui la tenue traditionnelle autrichienne. Le folklore est à l’honneur. Un véritable spectacle à Vienne.

Le bal de l’Opéra

Très prisé, le bal de l’Opéra du 4 février est retransmis en direct à la télévision autrichienne. Il s’agit du bal officiel de la république autrichienne. Des personnalités du monde entier y assistent. Autant préciser d’emblée que les prix de cet événement mondain sont exorbitants. Le bal de la Rudolfina Redoute est également un grand classique. Les femmes y sont à l’honneur. Masquées, c’est à elles d’inviter leur partenaire sur la piste de danse.

Les bals alternatifs

D’autres bals alternatifs ont vu le jour, aux antipodes des codes  traditionnels. Le plus excentrique est certainement celui du Life ball dont les recettes sont versées pour la lutte contre le sida. Le prix des entrées dépend de la tenue des participants. Les plus excentriques payeront plus chers que les plus chics.

En parallèle le soir du bal de l’Opéra, se déroule le bal des roses Rosenball gay et lesbien. Une seule règle : « tout y est permis ». La valse se mixe sur des rythmes électro. D’ailleurs, le 30 janvier, la gay pride viennoise s’invite dans la saison des bals à l’occasion de la parade arc-en-ciel Regenbogenball. Un village gay se tient pour l’occasion sur le marché Naschmarkt.

, , ,

Comments are closed.