A Madrid avec les Madrileños

Posted on 08/01/2016 in Recommandations Locales, Tourisme, Voyage.

Viator Photo ID: 148873 / Orig name: Reina Sofia Museum in Madrid, Spain shutterstock_220849588.jpg / Source Type: Shutterstock / Source ID: 220849588 / Tags: Reina, Sofia, Museum,  , Madrid, Spain / Uploaded by: ehobson /

Au-delà de ses musées réputés, comme le Prado ou le Reina Sofia pour n’en citer que deux, Madrid présente une qualité de vie pour son climat (bien qu’il y fasse très froid en hiver, les rayons de soleil viennent souvent égayer l’atmosphère), ainsi que ses avenues et ses parcs où il fait bon s’arrêter prendre un verre et déguster des petits tapas offerts par la maison (ce qui est loin d’être le cas dans toutes les villes d’Espagne). « Ce qui m’a frappé dans cette ville, ce sont les terrasses, à croire que les Madrilènes passe leur temps à boire des “cañas”. Si j’y étais allée avec mes amis, je me serais arrêté à chacune d’entre elles », me racontait une amie à son retour d’un voyage professionnel dans la capitale espagnole.

A chaque heure et chaque quartier, correspond pourtant des habitudes différentes rythmées par les saisons. A savourer dans des recoins remplis d’histoire. Au réveil, optez pour le « chocolate con churros ». Petit-déjeuner copieux, parfaits remontant pour les fêtards au moment de rentrer de soirée, plébiscités par les enfants à la sortie de l’école, les churros ressemblent aux chichis trempés dans un chocolat épais comme les Espagnols ont le secret. Près du parc du Retiro, le café Valor est un lieu sûr pour en déguster avant ou après une balade dans le parc préféré des familles madrilènes.

Dès l’heure du « vermouth », ce martini qui revient à la mode pour l’apéro, les Madrilènes se retrouvent sur les places de la ville, comme celles du quartier de La Latina. L’ambiance y règne jusqu’à une heure avancée de la nuit, et ce même en hiver. Madrid, au contraire de Barcelone, a un caractère plus proche de l’idée que l’on peut avoir de la culture espagnole. Il suffit d’entrer au Museo del Jamon près de la Plaza del Sol, entre deux boutiques de souvenirs vendant robes de flamenco et castagnettes pour le confirmer. Au-delà du stéréotype, il y a une attention particulière, presque bienveillante, portée au consommateur dans les établissements propre à cette ville.

Madrid est également une ville où il fait bon flâner. « C’est une ville qui se regarde vers le haut », a toujours affirmé un de mes amis madrilène. Et il n’a pas tort : il suffit de monter sur la terrasse du Palacio de Cibeles pour le confirmer avec une vue panoramique sur Gran Vía. La terrasse du Círculo de Bellas Artes qui abrite aujourd’hui un bar permet également d’apprécier les toits de la ville. Autre point de vue, celui du dernier étage de l’enseigne Corte Ingles, toujours sur Gran Vía. Inutile de vous laisser impressionner par le plan de métro ou les vélos électriques de la ville. Bien qu’étendue, la partie à visiter de Madrid peut être appréciée à pied.

, ,

Comments are closed.