Cinq clichés de Buenos Aires à vivre sans scrupules

Viator Photo ID: 133713 / Orig name: 76756262.jpg / Source Type: Thinkstock / Source ID: 76756262 / Desc: Man and woman posing with heads through placard in Buenos Aires / Tags: Buenos Aires, Argentina, people, South America / Uploaded by: egonzales /

Je m’envole rien qu’à la sonorité des deux mots Buenos Aires. Est-ce dû au souvenir du tango en classe de solfège ou celle des délicieuses empanadas englouties jusqu’à l’indigestion pendant deux semaines de séjour argentin ? Visiter Buenos Aires est une escale idéale entre une excursion vers les chutes d’Iguazu et une visite de la  Patagonie. Attention, c’est une ville immense qui s’étale sur près de 200 kilomètres. Son air citadin vaut quelques jours de pause pour en découvrir les charmants recoins.

Le coloré Caminito

Ne vous attendez pas à y découvrir le Buenos Aires authentique. El Caminito est peuplé de touristes et de ceux qui vivent du tourisme. Pourtant, si vous vous y aventurez à l’aube, un certain charme de la Boca persiste. Il faut imaginer ce berceau du tango comme un bordel malfamé. Aujourd’hui colorées, ces ruelles ont vu la noirceur des marins qui dansaient leur désespoir entre eux, sur les sons lancinants du bandonéon.

Du Tango dans une milonga de San Telmo

Plus petit quartier de Buenos Aires, San Telmo n’en est pas moins le plus ancien. Chaque dimanche s’y tient un marché dans la rue Defensa et les artistes de rue se rassemblent sur la place Dorrego. Le reste de la semaine les ruelles colorées et taguées méritent de s’y balader ou d’aller y prendre un verre. Surtout le soir, lorsque les danseurs de tango enfilent leur tenue de soirée et enflamment à la lueur des bougies la piste des milongas, ces temples du tango. Pourquoi se refuser un beau cliché ?

La Plaza de Mayo dans le quartier de la Recoleta

Outre le quartier chic de la ville, la Recoleta comprend deux points d’intérêts : son musée des beaux-arts, qui plus est gratuit, et son cimetière qui pourrait également être qualifié de musée à ciel ouvert. Parc de verdure idéal pour se faire un traditionnel mate, cette boisson chaude nationale.

Plus politique qu’artistique, la Plaza de Mayo, centre historique de la ville, demeure le lieu de rassemblement hebdomadaire des mères des disparus qui s’y rendent depuis plus de 30 ans.

Traverser comme un porteño les larges avenues

Depuis la Plaza de Mayo, vivez l’expérience de traverser l’avenue 9 de Julio pour rejoindre la Plaza del Congreso. Une avenue de 14 voies à traverser en trois fois. Vous n’en mènerez pas large !

Manger !

Les carnivores seront ici au paradis. Dans les restaurants, les parrilladas permettent de gouter à un assortiment de viande. Si l’occasion se présente, ne refusez pas un asado, barbecue souvent familial le dimanche. Pour les végétariens, il vous reste à faire une cure d’empanadas aux légumes. Les spécialités italiennes ont ici une saveur particulière. Pâtes, pizza et milanaises ne perdent pas de leur saveur de l’autre côté de l’Atlantique.

 

, ,

Comments are closed.