La route européenne pour la paix de Vienne à Trieste

Bratislava est le premier arrêt après le départ de Vienne sur la route européenne pour la paix.

Bratislava est le premier arrêt après le départ de Vienne sur la route européenne pour la paix.

Reliant une partie des plus longs sentiers à travers l’Europe centrale, la Route européenne pour la paix traverse six pays, commençant à Vienne et se terminant sur les rives de la mer Méditerranée à Trieste dans le nord de l’Italie.

Conçue comme une alternative en Europe de l’Est au pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle dans le nord de l’Espagne, la marche européenne pour la paix a été inaugurée à Vienne en juillet 2014 pour marquer le centenaire du début de la Première Guerre mondiale et pour aider à promouvoir l’unité et l’intégration européenne d’aujourd’hui. La route suit un chemin de 550 kms à travers la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Slovénie et l’Italie. Si vous marchez environ 25 kms par jour, l’itinéraire complet prend entre 23 et 25 jours au total. La première marche en 2014 a réuni des personnes de nationalités diverses telles que des Hongrois, des Allemands, des Australiens et des Autrichiens, ainsi que des marcheurs du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de l’Amérique centrale, dont beaucoup avaient un lien de famille avec la Première Guerre mondiale.

Combinant des paysages fabuleux, comme les lacs Bled et Bohinj en Slovénie, avec les plaisirs urbains de la Vienne impériale et Bratislava, la route suit également le cours du Danube et passe par de nombreux sites historiques. Et en passant à travers les six pays, les marcheurs peuvent découvrir de nombreuses gastronomies et déguster des plats locaux.

Bien que la marche pour la paix officielle ne puisse être démarrée qu’entre le 28 juillet et le 25 août 2015 et que les randonneurs devront s’inscrire et rester dans des auberges spécifiques le long du chemin, la voie est ouverte à tous entre mars et octobre. On espère que d’ici une décennie, la route européenne pour la paix sera empruntée par 30 000 marcheurs chaque année et qu’une infrastructure permanente d’auberges, de campings et d’hôtels puisse être mise en place pour les accueillir.

, , , , , , , , , ,

Comments are closed.