Le ventre d’Istanbul

Posted on 17/06/2013 in Recommandations Locales, Tourisme, Voyage.

CC.Flickr/exfordy

CC.Flickrexfordy. Marché aux épices

 

Au delà des images, il y a des voyages dont l’on se rappelle par des odeurs ou des sons. A Istanbul, c’est le goût qui s’éveille. Le palais palpite de souvenirs épicés. Et quel cadre pour savourer déjeuners sur le pouce et dîner dans les nombreuses cantines de la ville ! La cuisine stambouliote est à l’image de l’histoire de la ville. Elle a bénéficié des influences des diverses cultures qui s’y sont succédé. Entre traditions ottomanes et anatoliennes de Pamukkale. Bienvenue dans une ville ou même les fast food vous livrent à domicile.

Le petit déjeuner dans le riche quartier de Bebek

Quoi faire en Turquie ? Savourez le petit-déjeuner pour bien commencer la journée. Concombres, tomates, olives, fromages frais, confiture et beurre garniront vos petits pains. Vous y gouterez dans les Meyhane, des tavernes également conseillés pour essayer les mezze. Notre coup de cœur, la salade d’aubergine : Patlıcan salatası.

Les boulangeries de la ville où les vendeurs ambulants proposent toute une gamme de pains : du traditionnel simit  – petits pains recouverts de sésame –aux poðaça, pain à l’huile d’olive farcis de pommes de terre, à la viande, aux épinards ou au fromage. Certains historiens affirment que les cuisiniers du palais de Topkapi seraient à l’origine des viennoiseries, avant leur arrivée à Vienne puis Paris.

Le thé le temps d’une traversée du Bosphore

Prenez un thé sur les bateaux à vapeurs qui relient la rive asiatique d’Istanbul à la rive européenne. On y observe les plus belles couleurs de la ville à l’aube ou entre chiens et loups. Plus populaire, les quartiers asiatiques permettent de mieux comprendre Istanbul. Vous pouvez ainsi visiter le marché de Kadiköy. Le thé constitue à lui seul une visite de la Turquie. A travers les récits qu’ils suscitent et les rencontres qu’il facilite.

Les soupes dans les cantines dans le quartier de Beşiktaş

Contrairement aux idées reçues, Istanbul est une ville où il pleut beaucoup. Une soupe est appréciée pour se réchauffer après l’averse. Ne manquez pas les soupes aux lentilles corail, mercimek çorbasi. La soupe aux tripes est également appréciée des fêtards ayant abusé du raki.

Elles composent l’entrée des menus dans les cantines dites Lokanta. Vous en trouverez toute une gamme dans le quartier Beşiktaş. Quartier réputé pour son club de foot aux couleurs blanches et noires. Le foot est une activité très populaire en Turquie.

Les moules et le poisson sur la Corne d’or

Autour du grand marché aux épices et dans les rues de toute la ville, vous ne pourrez résister aux moules avec du riz à manger sur le pouce. Sur le pont de Galata, le bal des cannes à pêche fait face à la vielle ville. Un spectacle à ne pas manquer. Influences méditerranéennes, le poisson se cuisine à l’huile d’olive. Le Balik Ekmek est un sandwich de maquereau avec salade, tomates, oignons. Vous le trouverez sur les quais bateaux du quartier d’Eminönü.

Pour un point de vue sur la Corne d’or, montez sur la tour de Galata, construite par les Génois. Si vous avez la chance d’y être à l’heure de l’appel à la prière, le chant des muezzins fait écho aux quatre coins de cette énorme mégalopole de plus de quinze millions d’habitants.

Un Kumpir, les pieds dans l’eau

Ortaköy est un quartier situé au bord du Bosphore, détroit reliant la mer noire à la mer de Marmara. On y observe le va-et-vient des paquebots aux montagnes de containers. Dans ce quartier, on y mange des Kumpir, grosses pommes de terre garnies selon vos souhaits. Le tout accompagné d’un ayran, boisson rafraîchissante à base de lait salé coupé à l’eau.

Les classiques : pide et kebab à chaque coin de rue

Comment faire l’impasse de deux grands classiques ? L’une des choses à faire absolument en Turquie. La pide est une sorte de pizza sans sauce tomate. Le Lahmacun est également une petite pizza au pain plat traditionnel turc. On les trouve à chaque coin de rue. Comme le kebab que l’on ne présente plus. Davantage que le sandwich, kebab désigne la viande grillée en générale, en opposition aux ragouts.

– Nina Touri

Si vous prévoyez un voyage en Turquie, nous vous recommandons de visiter ce lien pour accéder à une multitude d’activités.

, , ,

One Response to “Le ventre d’Istanbul”

  1. chocodisco Says:

    Merci pour tous tes bons conseils voyages ! Je vais en prendre bien note pour mes futures escapades !!!